Search
  • Orlando Stéphane

Gibellina par l'Ensemble Hopper


Gibellina est une petite ville sicilienne connue pour les architectures contemporaines qui se sont érigées comme des pansements suite au terrible tremblement de terre dévastateur de 1968. Le site abandonné de l'ancienne ville s'est vu remplacé par un chef-d’œuvre du Land Art réalisé par Alberto Burri, le Grande Cretto, édifié entre 1985 et 1989. Il s’agit d’une œuvre monumentale, pour laquelle l’artiste a imaginé une immense coulée de ciment blanc dévalant le flanc de la montagne. De grandes tranchées ont été réalisées, suivant le tracé des rues de l’ancienne ville, permettant au visiteur de se déplacer au sein de ce labyrinthe blanc.


En 2007, ce labyrinthe de béton aux proportions minotauriennes est le décor surréel des chorégraphies intimistes de Manuela Rastaldi, rendues dans un bel écrin enrobant par les images de Thierry De Mey dans « Sicilia : Vie de Gibellina », dont l'esthétique, si caractéristique, laisse sans voix.


En 2018, 50 ans après le tremblement de terre, Stéphane Orlando compose une nouvelle musique sur une version de 18 minutes du film de Thierry De Mey pour l'Ensemble Hopper, pour magnifier l'impulsion créatrice des artistes, toujours plus forte pour dépasser les catastrophes dévastatrices, qu'elles soient d'origine naturelle ou humaine !


Voici quelques images de notre tournée Canadienne pendant laquelle Gibellina a été créée.


0 views